Notez cette campagne !
Avis des lecteurs 3 Avis

Alors que la dernière campagne ministérielle de prévention contre le VIH fait débat, notamment dans la twittosphère, AIDES et TBWA\Paris lancent une campagne d’information sur les séropositifs sous traitement.

Avec cette dernière campagne, la célèbre association de lutte contre le VIH communique sur une information déjà bien ancrée dans la sphère scientifique, mais encore inconnue du grand public. À l’heure actuelle, une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le virus, même en cas de relation sexuelle non protégée. Une information lourde de conséquences pour la perception des personnes séropositives, encore trop souvent victimes de discriminations dans la sphère affective et sexuelle.

Séropositivité, traitement et transmission

Le parti pris de l’agence ? Miser ici sur l’idée de transmission, pour nous présenter des personnes séropositives sous un angle optimiste et dédramatiser la situation dans cette campagne intitulée Révélation. “Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida.”

On observe donc sur les visuels de cette campagne plusieurs couples faisant l’amour en plein acte de “transmission”, tantôt d’un savoir artistique, tantôt d’une passion sportive… afin de se déconnecter des clichés de misère que renvoie le statut de séropositif.

 Une campagne attendue de la part de l’association

Alors que les informations sur le sujet sont déjà communiquées depuis 2008, notamment par l’association AIDES, cette campagne est la première en France à parler du traitement comme moyen de prévention (TASP). Cette dernière découle d’un constat de la situation d’information actuelle de la population, et des discriminations encore trop fréquentes dans la vie sexuelle des séropositifs (49,1% des cas de discriminations déclarés ont lieu dans le contexte sexuel).

Comme à son habitude, l’association et son agence TBWA\Paris communiquent de façon légère mais juste dans une campagne qui invite à profiter pour transmettre son message tout en douceur. Ces visuels, déclinés en print et en digital seront visibles notamment dans la presse nationale et dans les lieux partenaires d’AIDES.

Un premier pas, selon le président Aurélien Beaucamp, qui rappelle que le travail d’information continue, notamment auprès du corps médical, et des personnes séropositives.

 

Loading...
Facebook Messenger for Wordpress